INTERVENTION DU SNICS FSU EN CTPA DU 15 NOVEMBRE 2010

Publié le par SNICS-FSU GUADELOUPE

Le Comiité Technique Paritaire Académique( C.T.P.A) est compétent pour les questions   intéressant
l'organisation des services administratifs et des établissements d'enseignement et de formation des premier et second degrés


Inégalitéspro/pro (promouvable/promu)

Le rapport Pro/Pro appliqué aux infirmières ne permet pas d’atteindre le taux de 30% d’infirmières de classe supérieure. A cet effet des disparités importantes existent entres les différentes académies sans aucune logique.

En Guadeloupe, une infirmière a 5 fois moins de possibilités d’accéder au grade supérieur qu’une collègue    travaillant à l’administration centrale.

Le taux d’ICS à la Guadeloupe est le plus bas de France (16,18%, et celui de  l’administration centrale le plus élevé 83,33%).

L’argument du soleil ne tient pas puisque ce taux est de 28,57% en Martinique, de 27,78% à  la Réunion et de seulement 20,93%en Guyane.

L’argument des ZEP et zones violences n’est pas recevable puisque àLille, il est de    27,34%, à Versailles 26,32% et 27,55% à Marseille alors qu’à Créteil il est de 32,12%.

Par conséquent, nous demandons à notre administration de relayer nos doléances au ministère puisque le SNICS Guadeloupe lors de la CAPN du 4 novembre 2010 à interpellé l’administration centrale.


La création de poste

Pour rappel, le corps des infirmiers à l’Education Nationale était le seul  à bénéficier de création de poste grâce au plan pluriannuel qui consistait à embaucher 3OO infirmières sur 5 ans.

Arrivé au terme de cette mesure, l’académie de la Guadeloupe n’a pas su profiter de cette aubaine malgré les nombreuses interpellations du SNICS en CTPA.

L’année dernière, aucun poste n’a été attribué à l’académie et pourtant nous connaissons  le manque de
poste qui existe dans la COM de St Martin où les conditions de travail sont déplorables pour les collègues
actuellement en poste

La création du nouveau collège du CREPS n’a pas fait pas l’objet de création de poste

Le Snics demande des mesures exceptionnelles de créations de poste pour notre  académie

 

La catégorie A

Le Ministre de l’Education Nationale ne semble pas vouloir honorer les engagements qu’il a    pris envers notre profession quant à son reclassement en catégorie A concomitamment à la Fonction Publique Hospitalière, suite à l’entrée de notre formation dans le dispositif LMD.

Si nous restons en catégorie B au 1er décembre, comme on nous l’a annoncé, nous  ne pourrons plus
accueillir à l'Education Nationale, les collègues exerçant à l’hôpital, les détachés, qui eux, seront en catégorie A.



Publié dans PROFESSION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article